Assouan

Les grandes villes d'Égypte sont souvent animées et regorgent d'activités palpitantes. Mais il existe un endroit où on peut se ressourcer, dans le calme. Telle une oasis au milieu du désert, Assouan est un havre de paix. La ville est située au sud du pays, sur la rive droite du Nil.

Les monuments historiques ne manquent pas au sein et en périphérie de la ville. On peut choisir de se balader au milieu des vestiges ou des jardins magnifiques. Naviguer sur le Nil à bord d’une felouque fait comprendre pourquoi Winston Churchill, Agatha Christie ou encore François Mitterrand ont choisi cette destination pour prendre du recul.

Histoire

Du temps des pharaons, cette région constituait le royaume de Nubie, dont elle gardera de nombreux vestiges. Puis, conquise par les Égyptiens vers -1504, il devint la frontière sud du royaume d'Égypte. Il prit alors le nom de "Souenet", qui signifiait "Commerce". En effet, les échanges y étaient prospères. Il s'agissait du point d'entrée des marchandises venant d'Afrique. On y exploitait également le granite pour la construction des temples et des monuments. Parmi eux, le temple d’Isis sur l’île Philae, ceux d’Abu Simbel, celui de Kalabsha ou encore les monumentales pyramides construites dans tout le royaume.

Au cours de l'époque ptolémaïque, période qui suivit la domination d'Alexandre le Grand, Ptolémée restructura l'organisation de la région. Il aménagea l'île Éléphantine, en face de la ville, pour en faire un quartier résidentiel. La localité au bord du Nil devint une agglomération pour les ouvriers et les artisans en tous genres.

La ville fut ensuite remodelée et embellie au fil des âges. D'importantes personnalités comme Winston Churchill, François Mitterrand, Agatha Christie ou Amelia Edwards l'ont visité et sont tombés sous le charme de la paisible Assouan.

Assouan aujourd'hui

De nos jours, l'expansion et la prospérité de la ville en fait un gouvernorat à part entière. À peu près 250 000 personnes y vivent paisiblement. Malgré le progrès, elle a su entretenir les vestiges des anciennes civilisations qui ont fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui.

En terme d'infrastructures, il faut diviser Assouan en trois parties : la ville à proprement dite, sa périphérie et les îles le long du Nil.

La ville en elle-même semble être un point de liaison entre la modernité et l'ancienne civilisation qui l'a forgée. On peut y visiter leMusée de la Nubie, lemonastère de Saint-Siméon ou encore l'obélisque inachevé, témoin d'une civilisation présente il y a plus de 3500 ans.

Les environs d'Assouan regorgent de sites magnifiques qu’apprécieront les mordus d’histoire. On compte parmi eux le haut barrage dressé au sud de la ville, les temples d'Abou Simbel, le Temple d'Isis sur l’île d'Aguilkia, le temple de Kalabsha, ou encore les tombeaux des Nobles.

L'archipel en face d'Assouan regorge de lieux historiques mais surtout de jardins qui donneront satisfaction à ceux qui recherchent un coin reculé et apaisant. L'île Éléphantine et ses merveilles, le jardin botanique sur l'île Kitchener mais aussi l'île Sehel sont de véritables havres de paix.

Que faire à Assouan ?

Embarquer à bord d'une felouque

Se laisser bercer par le Nil à bord d'une felouque apaise les nerfs les plus tendus. Les îles que l'on peut rencontrer au cours de ce petit voyage renferment des merveilles inestimables. Sur l'île Éléphantine, on peut notamment visiter le musée d'Assouan, exposant de nombreux artefacts qui racontent l'histoire de la région, ou se balader dans les villages nubiens colorés de Siou et Koti. L'île Kitchener, elle, est une ancienne propriété du seigneur Kitchener qui l'a alors transformé en jardin verdoyant où poussent des plantes exotiques venant d'Asie et d'Afrique. On peut tout aussi bien suivre les traces d'Agatha Christie et débarquer au Old Cataract Hotel pour y prendre le thé à l'ombre tout en dégustant de succulents scones. En fin d'après-midi, on peut se laisser emporter et admirer de loin le mausolée de l'Aga Khan.

Visiter les lieux emblématiques

Pour comprendre Assouan, il faut tout d'abord passer par le Musée de la Nubie qui abrite une importante collection datant du royaume de Koush mais aussi des statues de grands monarques de l'Égypte antique. Un peu plus au sud demeure dans la roche l'obélisque inachevé vieux de plus de 3500 ans.

Les sites marquants de l'histoire de l’Égypte ne manquent pas en périphérie de la ville, pour ne citer que les temples d'Abu Simbel ou le temple d'Isis sur l’île Aguilkia. Pour s’y rendre, il faudra passer près du haut barrage au sud de la ville, un chef-d’œuvre d’architecture datant du XXe siècle.

Certains choisiront de se rendre à dos de chameau à Gebal Simaan pour admirer la mythique carrière de granite. Et, pour terminer la journée, marcher le long de la corniche d’Assouan tout en contemplant le Nil.

Shopping au Sharia el-Souk

Le souk d'Assouan regorge de toutes sortes d'épices, de parfums, d'étoffes multicolores et d'argenterie qu'on peut emporter comme souvenir. On peut aussi y trouver des bijoux nubiens et de la broderie issue de la culture de la Haute-Égypte. Là-bas, certains peuvent s'aventurer à goûter au karkadé, une boisson à base de feuilles d'hibiscus et de se procurer les précieux ingrédients.

Le climat

Il règne un beau temps en permanence à Assouan. Mais il est recommandé de visiter la ville et ses environs entre le mois de décembre et de février, où les températures varient entre 18 à 26°C. Au mois de juin à septembre, la chaleur caniculaire peut atteindre les 43°C.

Comment y aller ?

Depuis Paris, on peut atterrir à l'aéroport international d'Assouan après sept à dix heures de vol.

Visiter la ville peut aussi s'inscrire dans le cadre d'une croisière sur le Nil depuis Louxor.

Mais si le lieu de débarquement est l'aéroport international du Caire, il est toujours possible de passer par l’autoroute à bord d’un bus ou de prendre le train vers Assouan.

Comment se déplacer dans la ville ?

Depuis l'aéroport vers un hôtel au centre-ville, il est préférable de prendre un taxi. Le tarif est en moyenne de 50 Livres égyptiens. Mais il est également possible de prendre une voiture de location avec chauffeur ou un minibus mis à disposition par l'hôtel. De là, visiter les monuments en taxi en indiquant le lieu est tout aussi simple. Avec votre agence de voyage locale, vous bénéficierez d’un véhicule privé avec chauffeur.

Une compagnie de bus, la Upper Egypt Bus Company, permet de se rendre sur les sites en périphérie, comme Abu Simbel.

Pour ce qui est de la visite de la petite île d'Agilkia, où se dresse le temple d'Isis, il faudra prendre une petite embarcation depuis l'ancien barrage d'Assouan.

Certains sites plus proches sont accessibles en 30 minutes à dos de chameau, comme la mythique carrière de granite de Gebal Simaan.

La visite des îles Éléphantine, Kitchener et Sehel se fait à bord d'une felouque, une petite embarcation à voile.

2 photos

Bonjour

Je suis Cherif de "Cheops Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+(202) 2-574-1693