Temple de Karnak

Le plus grand complexe religieux de toute l'Antiquité se trouve dans la ville de Louxor, dans le sud de l'Égypte. Dans l'ensemble, Karnak est formé par une multitude de lieux de culte et de pylônes ingénieusement agencés. Chaque pharaon, depuis la XIe dynastie à la domination gréco-romaine, y a apposé son empreinte en construisant une chapelle, un pylône ou des salles hypostyles.

S'étendant sur plus de 100 hectares, sa construction a nécessité plus de deux millénaires de durs labeurs. Visiter les temples de Karnak revient ainsi à parcourir plus 2 000 ans d'histoire. Merveille de l'Égypte antique, il est classé Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Histoire

La ville de Thèbes a été le centre religieux de toute l'Égypte antique. Il y a près de 4 000 ans de cela, le pharaon Senusert Ier initia la construction du complexe de Karnak en bâtissant un simple temple taillé dans le calcaire.

Au fil des siècles, ériger un monument sur ce site devint une tradition chez les rois. Chacun d'eux faisait attention à ce que sa structure soit assortie à celle de son prédécesseur afin de garder une cohérence dans l'ensemble. Amenhotep Ier ajouta une chapelle, Thutmose II élargit l'ensemble, la reine Hatshepsut y érigea d'impressionnants obélisques, Horemheb construisit trois grands pylônes. Et ainsi de suite jusqu'à la période gréco-romaine.

Le  développement des structures du complexe de Karnak se faisait de l'intérieur vers l'extérieur en suivant des axes précis. Ainsi, les plus anciens édifices se trouvent au centre tandis que les plus récents se situent plus à l'extérieur.

Les pharaons y honoraient plusieurs divinités égyptiennes. Mais la plupart des structures étaient dédiées à Amon-Rê, le plus grand dieu du panthéon et protecteur de Thèbes, à sa femme Mout et leur fils Khonsou.

Visite du complexe de Karnak

Le complexe religieux de Karnak est une véritable cité faite uniquement de temples. S'étendant sur près de 100 hectares, le site est divisé en trois grands domaines : celui d'Amon-Rê, celui de Mout et celui de Montou. Ces deux derniers font l'objet de fouilles et ne sont actuellement pas ouverts au public.

Le domaine d'Amon-Rê est le secteur le plus large du complexe religieux. Il est principalement constitué d'une succession de grands pylônes entre lesquels différentes chambres, cours et autres lieux de cultes ont été aménagés.

À l'entrée du complexe religieux de Karnak, un chemin dallé de pierres mène aux ruines d'une gigantesque façade haute d'une trentaine de mètres, le premier pylône. De part et d'autre de la voie, une armée de sphinx à tête de bélier examine chaque visiteur, comme pour en discerner les intentions, bonnes ou mauvaises.

Derrière la porte du domaine d'Amon-Rê se trouvent les vestiges d'une grande cour rectangulaire. D'autres sphinx ornent ses côtés. À sa droite, une porte mène à une petite chapelle édifiée par Ramsès III. Au milieu, d'anciens piliers longent son allée centrale. Et au fond de ce gigantesque espace, deux grandes statues de Ramsès II souhaitent la bienvenue aux pèlerins en visite dans la cité des dieux. Derrière eux, une large ouverture mène à la chambre hypostyle de Karnak.

Véritable merveille, il s'agit d'une gigantesque chambre à ciel ouvert constituée de 134 colonnes de pierre. Chaque pilier est orné de magnifiques hiéroglyphes remontant au temps du pharaon Seti Ier. S'y balader donne l'impression de se perdre en pleine forêt où chaque arbre raconte une histoire.

La principale allée longeant la chambre hypostyle débouche sur la partie la plus ancienne du domaine, les vestiges des temples construits par le pharaon Senusert Ier et ses successeurs. Ces ruines sont principalement constituées d'obélisques, de statues et de ce qui reste des prestigieuses chapelles dédiées aux dieux.

La salle de festival de Tuthmôsis III se dessine progressivement tout au bout de ces décombres. Elle est supportée par 32 piliers extérieurs et son intérieur a été bâti pour ressembler à un campement militaire, symbolisant ainsi la force militaire du grand monarque.

Quelques mètres à droite de ce monument, Tuthmosis III a fait creuser un grand bassin. Long de 120 mètres sur 77 mètres de large, le lac sacré était utilisé par les anciens prêtres pour accomplir certains rituels et élever les oies du dieu Amon-Rê.

Le complexe de Karnak abrite encore beaucoup de sites uniques en leur genre. Le pylône de Thutmose III, par exemple, raconte les exploits de guerre de l'ancien pharaon. Le temple de Khonsu, près de l'entrée, possède sont propre pylône et rend hommage au dieu lunaire Khonsu, le chasseur de mauvais esprits. Et l'allée de sphinx menant au domaine de Mout donne une idée assez précise de la beauté de ce mythique complexe religieux.

Informations pratiques

Comment y aller ?

Si vous séjournez dans un des hôtels de Louxor, le meilleur moyen de se rendre au complexe religieux de Karnak est de prendre un taxi ou d'embarquer à bord d'un bus touristique.

Par contre, si votre voyage à Louxor s'inscrit dans le cadre d'une paisible Croisière sur le Nil, il vous sera probablement possible de vous rendre à Karnak en bateau. Le navire n'aura alors qu'à déposer ses voyageurs au débarcadère situé près du fameux complexe religieux.

Horaire et tarif

Le complexe religieux de Karnak ouvre ses portes tous les jours de 9h à 17h. Le tarif en vigueur est de 200 Livres égyptiennes pour les touristes et 100 Livres égyptiennes pour les étudiants.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Cherif de "Cheops Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+(202) 2-574-1693