temple funéraire de la reine Hatchepsout

Situé sur la rive ouest du Nil, près de la ville de Louxor, le temple funéraire d'Hatshepsout continue de faire parler de lui. Attribué au pharaon du même nom, ce patrimoine du peuple égyptien est un site incontournable pour toute personne en voyage en Égypte.

Divisé en trois grands étages, chaque niveau de ce monument raconte une histoire et offre une vue magnifique sur la mythique nécropole thébaine.

Histoire

Alors qu'elle vient à peine d'être couronnée reine d'Égypte, la jeune et belle Hatshepsout est déjà très engagée dans les affaires du royaume. Elle réussit à écraser une rébellion nubienne, garde de bonnes relations avec les nations voisines et bâtit de grands monuments dans la ville de Thèbes.

C'est sur les parois des montagnes de la cité qu'elle décide alors d'ériger son propre temple. Comme tout grand monarque avant elle, Hatshepsout y raconte sa gloire, sa vie, ses batailles mais surtout ses liens avec le plus grand des dieux égyptiens, Amon-Rê.

Ses architectes lui conçoivent un monument qui reflète ses traits de personnalités : forte, mystérieuse et complexe, dont la suprématie grandit d’année en année.

Ils imaginent alors un immense temple dressé sur trois étages. Orné de plantes exotiques, il comporterait trois grandes terrasses. Le premier niveau racontant la vie de la reine, le second expliquerait comment Amon-Rê lui-même lui a donné la vie et le troisième serait un temple où elle serait adorée comme une déesse.

La reine valide le projet et initie la construction au complexe funéraire de Deir el-Bahari. Une fois l'édifice achevé, des rites religieux y sont aussitôt célébrés.

Visite du temple funéraire d'Hatshepsout

La grande nécropole thébaine s'étend sur la rive ouest du Nil. Son paysage désertique et rocailleux est ponctué de quelques vestiges remontant à l’époque des pharaons.

Un gigantesque espace taillé à flanc de montagne se dessine alors à l'horizon, le complexe funéraire de Deir el-Bahari. Au beau milieu du site, trois grandes terrasses superposées se démarquent des autres monuments. Elles appartiennent toutes au fameux temple funéraire d'Hatshepsout.

Arrivé au plus bas niveau de l'édifice, on prend alors conscience de l'ambition de la jeune reine qui avait commandé sa construction. Le temple est immensément grand.

En suivant une allée de pierre, on remarque soudainement une colonnade aménagée au fond du site. Derrière la forêt de piliers, un long mur comporte des hiéroglyphes quasiment illisibles. Un bon guide peut toutefois les décrypter. Ces étranges symboles racontent en fait le récit de la vie de la reine Hatshepsout. Sur une partie de la paroi, elle prend la forme d'un impitoyable sphinx et piétine ses ennemis. Sur un autre fragment, elle apparaît sous forme humaine et fait construire les obélisques de Louxor tout en aidant son peuple à trouver le bon chemin. Un récit fascinant.

En rejoignant le second étage, on découvre une grande terrasse dont la taille équivaut à la moitié d'un terrain de football. Entièrement dallée de pierres, elle donne sur un portique orné de magnifiques colonnes et de hiéroglyphes. Ces derniers livrent d'autres étapes de la vie du monarque. Ils racontent ainsi comment le dieu Amon-Rê intégra le corps du roi Thoutmôsis Ier, son père, et s'unit à sa mère, Ahmès. Cette affection réciproque entre la divinité et la reine donna naissance à la princesse Hatshepsout. On y voit également le voyage entrepris par les envoyés de la reine vers le pays de Pount, l’actuelle Somalie. Ils ramenèrent en Égypte de l'encens, de l'ivoire, de l'or, de l'ébène mais aussi un lion et une girafe.

Plus à gauche, un escalier donne sur trois petites salles creusées dans la roche, les chapelles dédiées à la déesse Hathor. On y découvre des colonnes surmontées par des représentations de la déesse de la fécondité, les fameux piliers hatoriques.

Au sommet de l'édifice, une armée de statues attend patiemment les visiteurs du temple. Chacune d’elles est une représentation de la reine. Elle est coiffée de la double couronne et tient entre ses mains les quatre sceptres du royaume. Toutes les sculptures sont tournées vers l'horizon.  Du haut de cette troisième terrasse, on bénéficie d'une vue panoramique sur le désert et sur ses environs. Face à ce panorama, on comprend pourquoi la reine Hatchepsout avait choisi ce lieu pour bâtir son temple. Le paysage est magnifique.

En se baladant sur la terrasse, on remarque alors une ouverture entre les statues. Derrière elle, on découvre une cour intérieure. Là, trois grandes portes de pierres se dévoilent à nous. Celle de gauche mène au sanctuaire de la reine Hatshepsout. La porte de droite donne sur un autel consacré au soleil. Et celle du milieu conduit au cœur du temple funéraire, le sanctuaire du dieu Amon.

Comment y aller ?

La meilleure manière de se rendre au temple funéraire d'Hatshepsout est d'embarquer dans un bus touristique avec un itinéraire précis. Cela permet de découvrir plusieurs sites en groupe.

Pour les plus solitaires, il suffit de louer un taxi pour une demi-journée dans la ville de Louxor en indiquant la destination.

Horaires

Le temple funéraire d'Hatshepsout est ouvert tous les jours de 9h à 17h.

Temple
9 photos

Bonjour

Je suis Cherif de "Cheops Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+(202) 2-574-1693