Temple de Louxor

Visiter l'ancienne cité de Thèbes rime avec aventure et découvertes surprenantes. Outre sa mystérieuse nécropole, son incroyable musée et l'immense complexe de Karnak, le temple de Louxor figure parmi les sites les plus visités de la ville.

Son incroyable histoire et les secrets qu'il recèle font de ce lieu de culte un site incontournable pour les touristes en voyage dans l'ancienne capitale de l'Égypte antique.

Histoire

Près de 1 400 ans avant Jésus-Christ, le pharaon Aménophis III eut une vision à propos d'un nouvel édifice qu'il devait construire pour les dieux, le temple de Louxor. Dans cet endroit, le dieu Amon-Rê viendrait à sa rencontre pour renaître en lui. Le roi deviendrait alors une divinité. Il envoya son architecte Amenhotep vers la ville de Waset, l'actuelle Louxor, pour y construire le temple inspiré par les dieux. Les travaux débutèrent en plein milieu du règne du monarque, mais demeurèrent inachevés à la mort du roi. 

Plus tard, ses successeurs s’affairèrent à poursuivre le projet. Ainsi, tout au long de leurs règnes, les pharaons Toutankhamon, Horemheb et Ramsès II entreprirent divers travaux au sein du temple, allant de l'embellissement à l'élargissement.

Lorsque le bon moment arriva, ils y célébrèrent la Belle fête d'Opet. Au cours de cette somptueuse cérémonie, les statues des dieux Amon-Rê, Mout et Khonsou sont transportées hors du complexe de Karnak pour être emmenées au temple de Louxor. Là-bas, au cours d'une cérémonie célébrée dans le sanctuaire, le dieu Amon renaissait alors en pharaon. Dehors, tout le peuple attendait avec angoisse la sortie du roi. Une fois le rituel accompli, les Égyptiens se réjouissaient et emportaient à nouveau les statues de leurs dieux vers Karnak en passant par le Nil.

Visite Louxor

Sur la rive est du Nil, les dimensions du temple de Louxor sont comparables à ceux de deux terrains de foot disposés bout à bout. Près de l'entrée, une armée de sphinx à tête humaine est postée de part et d'autre d'une route dallée de pierres. Quelques palmiers poussent timidement ici et là le long du chemin. 

Tout au bout de ce sentier se dessine un énorme mur haut d'une vingtaine de mètres. En plein milieu, une grande ouverture a été aménagée entre deux grandes statues de Ramsès II. En face d'eux, deux grands obélisques montaient autrefois la garde devant le temple de Louxor. De nos jours, il n'en subsiste qu'un seul. Son jumeau a été offert à la France en 1831 par le vice-roi Muhammad Ali. Il se tient actuellement en plein milieu de la Place de la Concorde.

En pénétrant par l'entrée, les passionnés d'Égypte antique découvrent une grande cour ornée par d'immenses colonnes papyriformes. Par endroits, plusieurs statues de d'Amenhotep III fixent les visiteurs pour leur rappeler qu'ils se tiennent dans un lieu sacré. Les murs qui entourent cette place comportent des bas-reliefs racontant la célébration de la Belle fête d'Opet.

En plein milieu de ce grand espace, une petite allée mène à une ouverture aménagée entre deux colossales statues de Ramsès II. En passant par cette porte, les visiteurs se retrouvent soudainement projetés en plein milieu d'une rangée de colonnes monumentales. Tout au bout de la galerie se dessine alors la grande cour d'Amenhotep III. Entièrement pavée de pierres, ses proportions sont semblables à la moitié d'un terrain de football. D'énormes colonnes de grès entourent entièrement cet espace, donnant l'impression d'être isolé, seul loin de tout.

Soudain, vers l'avant, une petite ouverture se dessine au fond de cette ancienne salle hypostyle. Elle aboutit aux vestiges de l'ancienne chambre des offrandes, le cœur même de l'édifice. Là, la structure du bâtiment semble prendre un aspect quelque peu labyrinthique. Là, plusieurs sanctuaires semblent se connecter les uns aux autres. Par endroits, les murs de ce gigantesque espace cloisonné sont ornés d'impressionnants hiéroglyphes.

Comment y aller ?

Depuis le port de Louxor

Le temple de Louxor se dresse sur la rive est du Nil, à quelques dizaines de mètres de la partie sud du port. Si votre bateau accoste près du lieu de culte, il vous suffit tout simplement de traverser la rue pour aboutir à l'allée qui mène au temple. Si votre navire mouille plus au nord, il suffit de marcher le long de la corniche en direction du sud. Les vestiges de cet impressionnant monument se dessineront alors à votre droite.

Depuis l'un des hôtels de la ville

Si vous séjournez dans un des hôtels de la ville, il est préférable de vous rendre dans le temple à bord d'un car touristique ou d'un taxi. Dans ce dernier cas de figure, il vous suffira de dire au chauffeur que vous désirez vous rendre au "maebad alaqsir", le temple de Louxor.

Temple
4 photos

Bonjour

Je suis Cherif de "Cheops Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+(202) 2-574-1693