Une nouvelle capitale pour remplacer le Caire

Une nouvelle capitale pour remplacer le Caire

23 janv. 2020

C’est un projet grandiose et un peu fou qu’a entrepris le nouveau président de l’Egypte, Abdel Fattah Al-Sissi, en 2016 : construire une nouvelle capitale pour l’Egypte à partir de rien. La nouvelle ville, située au coeur du désert, devrait accueillir plus de 6 millions d’habitants ainsi que toutes les institutions gouvernementales.

Le Caire aujourd’hui

Capitale historique de l’Egypte, le Caire est à visiter absolument lors d’un séjour en Egypte. C’est l’occasion de plonger dans l’histoire de l’Egypte et de partir à la rencontre des plus grandes civilisations du monde. Depuis les premiers pharaons, le Caire a toujours abrité le gouvernement égyptien.

Les premières traces du Caire remontent à – 4000 ans avant notre ère, ce qui en fait l’une des plus anciennes villes du monde. Elle s’est construite petit à petit, en rassemblant différentes villes et époques près du Nil. La plus connue est sûrement celle de Memphis, capitale des pharaons. C’est ici d’ailleurs que vous pourrez admirer les fameuses pyramides, dont la plus grande est la seule des 7 merveilles du monde encore debout aujourd’hui.

  Une nouvelle capitale pour remplacer le Caire  

Le Caire a aussi été le témoin des conquêtes romaines, arabes et françaises, ce qui n’a fait qu’enrichir la splendide architecture de la ville. Aujourd’hui, le Caire est une mégalopole très animée qui attire de nombreux immigrants africains. Sa population ne cesse d’augmenter. Dans les environs de 24 millions d’habitants actuellement, elle devrait doubler dans les prochaines années. Elle a aussi été le coeur de la révolution de 2011, autre raison pour laquelle Al-Sassi souhaite se démarquer du Caire. Alors pour abriter le gouvernement dans une ville calme, sécurisée, stable et moins chaotique, le président de l’Egypte a choisi de faire construire une nouvelle ville.

Un projet pharaonique

C’est le cas de le dire : le projet de la nouvelle capitale égyptienne est réellement pharaonique. L’Egypte a choisi de construire une nouvelle ville de A à Z pour abriter le gouvernement, plutôt que de déplacer les autorités dans une ville déjà existante. Ce chantier immense a débuté en avril 2016 et est conduit par plus de 200 000 ouvriers tous les jours.

A l’image du Brésil, du Nigeria ou du Myanmar, l’Egypte veut construire une nouvelle ville moderne, confortable et flamboyante pour montrer la puissance du gouvernement. « Nous avons le devoir de rêver » : c’est d’ailleurs avec ces mots que le porte-parole du projet décrit ce gigantesque plan de construction.

La nouvelle capitale, qui n’a pas encore de nom, devrait faire environ 700 km2, soit sept fois la taille de Paris intramuros. Elle est située à 45 kilomètres environ du Caire, mais pour l’instant aucun moyen de transport pour rejoindre les villes n’est prévu. La ville devrait accueillir non seulement toutes les institutions gouvernementales, à savoir le parlement, les ministères, le palais présidentiel... mais aussi plus de 1200 lieux de culte dont une très grande cathédrale copte, plus de 2000 écoles, des parcs, des piscines, et un immense parc d’attraction. Le but ? Attirer la population en dehors du Caire. L’Egypte a même promis que la ville serait écologique, notamment avec des panneaux solaires installés sur tous les toits. Mais ce projet a un prix qui pèse sur l’économie égyptienne : près de 40 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cherif de "Cheops Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+(202) 2-574-1693