6 choses à savoir sur le Nil, source de vie en Egypte

6 choses à savoir sur le Nil, source de vie en Egypte

17 juin 2020

L’Egypte fait rêver les voyageurs pour son histoire ancienne, au commencement de la vie et au croisement des plus grandes civilisations. Et ce n’est pas pour rien si cette histoire s’est écrite en Egypte : on la doit, en grande partie, au Nil, fleuve légendaire et source de vie. Pour remonter le fil de l’histoire et voyager au centre de la terre, rien de tel que de faire une croisière sur le Nil, à la rencontre des plus beaux temples antiques et des marchés modernes. Voici 6 faits sur le Nil qui vous donneront encore plus envie de vous rendre en Egypte :

C’est la plus longue rivière du monde

Le Nil est une rivière qui bat de nombreux records. Long de 6695 km, c’est le plus grand fleuve du monde. L’Amazone est, il faut le dire, pas loin de le rattrapper, et quelques chercheurs affirment même que le fleuve sudaméricain serait plus long que le Nil. Mais le Nil garde fièrement son titre de la plus longue rivière de la planète, ce qui en fait aussi un important axe de commerce.

Immense axe en Afrique, le Nil traverse 11 pays : la Tanzanie, l’Ouganda, la République Démocratique du Congo, le Rwanda, le Burundi, l’Ethiopie, le Kenya, l’Erithrée, le Soudan du Sud, le Soudan, et l’Egypte.

Il existe en fait deux Nils

On parle souvent du Nil au singulier, mais à tort. Cette immense rivière a en effet plusieurs affluents, dont les plus importants sont le Nil Blanc et le Nil Bleu. Les deux rivières se rejoignent à  Khartoum, au Soudan, pour former le Nil qui remonte en Egypte. Alors que le Nil Blanc, qui débute près du lac Victoria, est le plus long et constant des deux, le Nil Bleu fournit à la rivière le plus d’eau. En Ethiopie, le mythique Nil Bleu, calme à la saison sèche, devient un immense torrent à la saison des pluies. Et c’est justement grâce au climat et au paysage exceptionnel de l’Ethiopie que le Nil Bleu est la source de plus de 60% de l’eau qui vient nourrir l’Egypte.

  6 choses à savoir sur le Nil, source de vie en Egypte  

C’est une source de vie dans le Sahara...

Formant une véritable oasis au milieu du plus grand désert du monde, le Nil a permis d’instaurer la vie dans cette région pourtant hostile. Dans le Sahara, le Nil forme une véritable source de vie grâce à son eau qui inonde les terres régulièrement, mais aussi à la boue et aux éléments riches qu’elle transporte. Les photos satellites montrent d’ailleurs une impressionnante oasis de verdure qui s’installe autour du Nil chaque année, contrastant fortement avec la sécheresse du reste du désert.

C’est pour cela que l’Egypte ancienne a été construite autour du Nil : d’ailleurs, une croisière sur le Nil permet d’aller à la rencontre des plus beaux bâtiments et des anciennes villes de cette grande civilisation. Mais le Nil n’a pas perdu sa place aujourd’hui, et 95% des Egyptiens vivent encore autour du Nil !

...Et pour les animaux, une véritable oasis

Evidemment, le Nil n’a pas seulement permis aux hommes de se développer. C’est aussi une source de vie essentielle pour la faune et la flore d’Afrique du Nord. Seul point d’eau pour beaucoup, riche en minéraux, le Nil attire des milliers d’animaux dont certains endémiques. On y retrouve, entre autres, des hippopotames, des tortues, de nombreuses espèces de poissons, mais aussi les fameux crocodiles du Nil qui sont parmi les plus grands du monde (6m). D’ailleurs, ils étaient vénérés dans l’Egypte antique, et une ville (Chedet) avait même un (vrai) crocodile comme icone qu’ils recouvraient de cadeaux et d’offrandes.

Le Nil forme aussi l’une des plus grandes voies de migration aviaire au monde, et peut y voir plein d’oiseaux !

Côté flore, le Nil offre une grande diversité de verdure dans le paysage autrement aride du Sahara. On y trouve des jungles et des marais, des bambous, des bananiers, ou encore du papyrus.

Le Nil reste plein de mystères

Malgré sa longue existence et les innombrables expéditions autour du Nil qui ont commencé au début de l’antiquité, le Nil n’a pas encore dévoilé tous ses secrets. Sa source, par exemple, reste disputée, et de nombreux aventuriers se donnent le défi de la trouver. Si la source du Nil Bleu a été trouvée en Ethiopie, celle du Nil Blanc n’a pas encore été déterminée.

Autre curiosité : le Nil fait un détour de 300km environ dans le désert.

Ces mystères et d’autres ont donné naissance à de nombreux mythes dans l’antiquité. D’ailleurs, le fleuve était souvent représenté comme un dieu avec un visage caché.

Célébré, le Nil est aussi disputé

Le Nil a toujours fait l’objet de célébrations depuis le début des civilisations qui se sont installées sur ses bords. Aujourd’hui encore, les Egyptiens fêtent le Nil chaque année pendant les deux semaines du « Wafaa an Nil ». C’est dire l’importance qu’a pris le Nil dans l’histoire.

Mais cette source de vie, indispensable à l’Afrique du Nord, est très convoitée et même disputée. Pour les populations modernes, le Nil est vital pour l’agriculture, mais aussi pour d’autres ressources comme l’électricité. Le barrage d’Aswan construit en 1970, qui forme le lac Nasser, a permis pour la première fois de contrôler le flot de la rivière et de ses inondations. Cela a considérablement changé le Nil.

Un nouveau projet de construction de barrage en Ethiopie, lancé en 2010, est une importante source de tensions. L’immense barrage, qui permettrait de fournir de l’électricité à la population d’Ethiopie, réduirait les apports d’eau en Egypte d’au moins 25%.

 

Marion Biremon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Cherif de "Cheops Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+(202) 2-574-1693